• FrançaisEnglishDeutschРусскийItalianoΕλληνικάRomână简体中文

Agios Myronas

Sous la protection de son St Patron: Myron
Les résultats de votre recherche

Agios Myronas

Posté par Myriam Gergowich le 31 mars 2019
| 0

Saint Myron

Découvrez le village d’Agios Myronas et les mythes et légendes qui circulent depuis des siècles.

 

Le district municipal de la ville d’Héraklion, riche d’histoire et de tradition, est construit sur les deux collines antiques Rafkos (une des 100 villes d’Ekatompolis crétois homérique) et offre une vue panoramique dans toutes les directions.
Agios Myronas se trouve à 18 km d’Héraklion et à une altitude de 440 mètres.


Les Rafkos étaient un État autonome et puissant doté de sa propre monnaie, membre de l’Alliance et opposant à Gortynias Knossos et au voisin Lykastoy au parcours historique troublé.

Le nom de la ville proviendrait de l’évêque de Knossos et Gortynis, Miron (IIIe siècle), martyrisé par la persécution du Dekioy (249-251) et dont il est le saint patron.
Sa tombe est située dans la grotte Hermitage du côté ouest de la colline sur laquelle est construite l’église d’Agios Myronas.

Sous le nom d’Agios Miron, le village apparaît pour la première fois dans des documents vénitiens de 1281 et depuis lors dans plusieurs journaux et dans tous les recensements de 1577 à nos jours.
Les Ottomans ont nommé Kioygioy – Ģatal Köyü Tsatal (= village aux deux collines) et l’ont adopté en tant que centre des opérations rebelles et abris pour les rebelles en raison de la forteresse et de sa position.

La grande image urbaine du village (bâtiments historiques, superbes édifices architecturaux d’époques antérieures, etc.) a été complètement détruite par le tremblement de terre de 1856.
La destruction fut achevée par le Resit Pacha d’Héraklion le 4 novembre 1866 (profanation d’églises, destruction du tombeau du saint, village en flammes, etc.).

Malgré tous les désastres subis par la ville, le visiteur sera impressionné par les exemples d’architecture traditionnelle, la plupart des éléments étant la majestueuse église à trois nefs du patron, l’impressionnante horloge de l’école, les fontaines en pierre (1906), « entendra » des mythes et traditions (dragon fossile),  »communiera » avec l’histoire.

Vous apprécierez en plus des vues magnifiques, des plats traditionnels riches à base de produits locaux frais dans les restaurants et les cafés, vous goûterez au vin local « Olympia ».

Vous pouvez aussi acheter des créations traditionnelles de la coopérative de femmes « Melisande », visiter le centre des expositions et le centre culturel de Komi et satisfaire entièrement le respect religieux, en visitant les 10 temples de la ville et l’ermitage du Saint avec de l’eau bénite.

L’association culturelle active organise chaque année les 7 et 8 août de beaux événements en l’honneur du saint patron Myron et de très intéressants événements «Rafkia» (du 1er au 8 août), qui sont devenus une institution culturelle de la région.

Panormo
Viannos

Comparer les annonces