• FrançaisEnglishDeutschРусскийItalianoΕλληνικάRomână简体中文

Sitia

Dominée par la forteresse de Kazarma
Les résultats de votre recherche

Sitia

Posté par Myriam Gergowich le 5 avril 2019
| 0

Sitia

Joli village calme dominée par sa forteresse.

 

Sitía (en grec : Σητεία) est une ville de Crète, en Grèce.
Elle est située à l’est de l’île, dans le district régional de Lassithi et possède une population de 14 338 habitants (en 2001).
Elle est le chef-lieu d’un dème (municipalité) de la périphérie de Crète, issu de la fusion en 2011 des anciens dèmes d’Itanos, Lefki et Sitia, devenus des districts municipaux (dans le cadre de la réforme Kallikratis).

Sitía se situe à environ 80 kilomètres à l’est d’Agios Nikolaos et 70 kilomètres au nord-est de Ierapetra.
La ville est un des principaux centres économiques de la région du Lassithi.
La route européenne E75 qui termine à Vardø débute à Sitía.
Le poète crétois Vicenzos Kornaros serait originaire de Sitía.

Histoire

Les plus anciennes traces d’établissement sur le site remontent à la période minoenne.
Des fouilles montrent que le site est occupé dès -3000 et ce jusqu’à -1050.
Selon Diogène Laërce, Myson de Chénée, un des Sept sages de Grèce aurait été originaire de Sitía.

Sitia
Période vénitienne

La ville fut fortifiée par les Vénitiens, qui utilisèrent son port comme base d’opérations en Méditerranée orientale.
Au cours de l’époque vénitienne, la ville fut détruite à trois reprises : par un tremblement de terre en 1508, par les pirates en 1538, et par les Vénitiens eux-mêmes en 1651 afin que la ville ne tombe aux mains des Turcs.

Époque moderne

Après la destruction par les Vénitiens, la ville fut abandonnée pendant près de deux siècles.
Elle fut refondée par des fermiers en 1869.
Parmi les vestiges de l’époque vénitienne, il reste cependant la Kazarma (de l’italien : casa di arma) qui est la forteresse de la cité.

La péninsule d'Akrotiri
Goudouras

Comparer les annonces